Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Lac Atitlan’

Comme prévu nous nous levons tôt (6h30) pour voir le lever de soleil au pied du volcan Atitlan.  Le ciel est dégagé, le petit déjeuner commandé la veille arrive pile à l’heure et nous est servi sur la terrasse de la chambre avec vue sur le volcan. Incroyable, on ne regrette pas le choix de l’hotel! Service impeccable, bon petit dej et vue imprenable ! 🙂

Petit dej à la Posada Don Rodrigo

Petit dej à la Posada Don Rodrigo

La vue depuis l’hotel en général est magnifique.  Le soleil est levé, une splendide journée nous attend! chic chic chic! (des romains! heu… non, des volcans!)

vue sur le volcan depuis la Posada Don Rodrigo

vue sur le volcan depuis la Posada Don Rodrigo

Nous avons ensuite rdv avec un pêcheur pour une balade en bateau sur le lac à la rencontre des habitants.  Nous sommes seuls sur le bateau toujours à cause de cette fameuse grippe… Les paysages sont à couper le souffle.  Jugez plutot…

départ en bateau sur le lac

départ en bateau sur le lac

Bruno sur le Lac Atitlan :-)

Bruno sur le Lac Atitlan 🙂

Nous faisons un 1er stop à Santiago Atitlan, le village le plus éloigné de Panajachel.  La bas nous visitons le village en « pukpuk » (ou pucpuc?) ces petits triporteurs qui courent les rues au Guatemala et passent partout!  Le tour du village en pukpuk nous coutera quand meme la bagatelle de 20 USD ce qui, pour l’endroit, la durée et le contexte nous parait tout de même beaucoup après coup… mais bon!  Le gars nous explique l’histoire du village, nous arrête au cimetière où les habitants changent les couleurs des tombes tous les ans,

Santiago Atitlan en pukpuk

Santiago Atitlan en pukpuk

le cimetière: 2009, tendance vert!

le cimetière: 2009, tendance vert!

nous raconte l’histoire des gens qui auraient du évacuer le village lors d’un ouragan qui a fait déborder le volcan Toliman et causé d’importantes coulées de boue, condamnant ainsi les habitants qui n’avaient pas écouté les alertes et laissant à l’abandon un village entier.  On remarque encore les marques de la montée de la boue sur les bâtiments abandonnés.  Les populations ayant survécues restent là, les rites étranges continuent et les femmes continuent de faire leur lessive dans le Lac Atitlan.  C’est assez émouvant. Finalement, le temps ici c’est un peu arrêté car tout y est encore très reculé.

la marque de boue sur l'ancien hopital...

la marque de boue sur l'ancien hopital...

les enfants squattent le pukpuk! :-)

les enfants squattent le pukpuk! 🙂

le "colectivo" guatémaltèque... serrés?!

le "colectivo" guatémaltèque... serrés?!

un rescapé de la coulée des volcans

un rescapé de la coulée des volcans

enfants, Santiago Atitlan

enfants, Santiago Atitlan

lessive des femmes dans le Lac Atitlan

lessive des femmes dans le Lac Atitlan

Nous allons même voir à quoi ressemble les rites d’offrandes aux icônes orchestré par le shaman qui doit faire fumer l’icone en permanence, récuperer la cendre et les mégots et récolter l’argent apporté par les fidèles… tout un programme (accessoirement, nous payons pour voir!)

le shaman supervise les dons au Dieu

le shaman supervise les dons au Dieu

Nous reprenons ensuite notre bateau et partons en direction de San Antonio Palopo, légèrement en hauteur où nous admirons l’incroyable terrain de foot aménagé par les habitants! de quoi faire palir certains fana de foot que je connais! AH AH comme quoi, on peut toujours, quand on veut! (il faut imaginer que le terrain est en pente et va directement dans le Lac Atitlan! lol 😀  le goal n’a pas interêt à se rater, ce qui arrive pourtant donc des volontaires vont se jeter à l’eau récupérer le précieux balon!  plutot rigolo…  Nous apprécions en même temps la vue sur le Lac et les costumes traditionnels des femmes.

... sur le Lac Atitlan.. (depuis le temps que j'attends ce moment!)

... sur le Lac Atitlan.. (depuis le temps que j'attends ce moment!)

arrivée à San Antonio Palopo

arrivée à San Antonio Palopo

terrain de foot guatémaltèque

terrain de foot guatémaltèque (heu.. c'est la rue aussi hein) 😉

Vieil homme surplombant son village

Vieil homme surplombant son village

Femmes en tenue typique de San Antonio Palopo

Femmes en tenue typique de San Antonio Palopo

La vue sur le Lac Atitlan depuis l'eglise de San Antonio Palopo

La vue sur le Lac Atitlan depuis l'eglise de San Antonio Palopo

Nous repartons ensuite en direction du dernier village : Santa Catarina Palopo.

Arrivée à Santa Catarina Palopo

Arrivée à Santa Catarina Palopo

Nous sommes dimanche et a lieu une célébration avec concert autour de l’église centrale.  Le village est vide et tous les gens y sont rassemblés.  Une occasion de voir une quantité de femme en costume traditionnel, les couleurs sont incroyables, malheureusement, je n’ai pas de vidéo pour vous faire partager tout ça en sons et lumières ! vous devrez vous contenter des photos…! 😉

la cérémonie

la cérémonie

costume traditionnel Santa Catarina, Guatemala

costume traditionnel Santa Catarina, Guatemala

enfants, Guatemala

enfants, Guatemala

Nous repartons ensuite pour rentrer à Panajachel.  L’eau du Lac est splendide, c’est de l’huile.  On y voit des scènes de la vie quotidienne des habitants du village, les images, les couleurs… ces quelques heures resteront inoubliables, comme de nombreuses autres au Guatemala.

la vie quotidienne, sur le Lac Atitlan

la vie quotidienne, sur le Lac Atitlan

De retour à Panajachel, nous ne trainons pas et reprenons la voiture à 13h45 en direction d’Antigua.  Antigua est l’ancienne capitale du Guatemala, finalement délaissée en 1973 suite à de trop nombreux tremblements de terre, au profit de « Ciudad de Guatemala », la nouvelle capitale, construite de toutes pièces pour servir de capitale économique au pays.  Après une pause pour manger et quelques détours dans Ciudad de Guatemala ou nous perdons notre chemin, nous arrivons finalement à Antigua à 17h.  Nous sommes toujours dimanche et de nombreuses rues sont fermés à la circulation, sans compter que la ville elle-même reste préservée de trop de trafic car l’entrée de l’enceinte est payante (20 QTZ) mais surtout à cause de ses très anciens pavés qui sont au moins aussi radicaux que les topes pour les voitures! 😀

Ici, le temps s’est arrêté.  Les pavés, les bâtiments à moitié détruits, le style de l’ensemble de l’architecture avec des batisses carrées donnant sur des patios pavés couverts d’azulejos, et les poutres apparentes dans les galeries ou les maisons, tout y est magnifique.  Une ambiance très particulière y règne, le tout au coeur des volcans…  Bruno et moi tombons sous le charme d’Antigua…

le fameux arc de Santa Catalina

le fameux arc de Santa Catalina

Sur les recommandations du personnel de la Posada Don Rodrigo et évidemment suite à notre enthousiasme sur la Posada de Panajachel, nous passons voir la Posada de Don Rodrigo située à Antigua.  Nous ne le regrettons pas!  L’endroit est magnifique est tout à fait dans le ton de la ville, colonial et est extrêmement bien situé, en plein centre (avec parking fermé!).  On se croirait dans la maison de Don Diego de la Vega! (attention, Zorro va débarquer).  Le prix reste par ailleurs abordable, ils font également une offre pour remplir un peu les chambres.  Chambres, que nous avons du mal à choisir! toutes sont différentes avec un charme particulier et nous semblent plus belles les unes que les autres!  Bref la 3ème chambre visitée sera la bonne! 🙂  (les relous ont débarqué)

Vue depuis notre chambre de la Posada Don Rodrigo.. pas mal? ;-)

Vue depuis notre chambre de la Posada Don Rodrigo.. pas mal? 😉

l'heureuse élue! la 3eme visitée!

l'heureuse élue! la 3eme visitée!

musiciens traditionnel Guatemala dans la Posada

musiciens traditionnel Guatemala dans la Posada

la rue principale, Antigua

la rue principale, Antigua

petite balade dans les boutiques... incroyable architecture omniprésente

petite balade dans les boutiques... incroyable architecture omniprésente

Nous nous baladons donc pendant quelques heures en admirant les monuments hélas si abimés, mais qui leur confère un charme certain, jusqu’au marché puis nous rentrons à l’hotel.  Nous nous renseignons un peu sur les intérêts culturels de la ville et sa région…Un petit tour au KFC guatémaltèque, el « Pollo Campesino » (par ailleurs pas mauvais) et hop! au dodo

l'entrée de la Posada, at night :-)

l'entrée de la Posada, at night 🙂

…des images et des idées plein la tête…! 😉   zzzZZZzzzz…zz..z…..Zzzzz…..!

Publicités

Read Full Post »

8h49.  Nous partons de l’hotel Ciudad del Valle (très très bien!) après un excellent petit déjeuner à l’hotel, en direction du Guatemala et du Lac Atitlan, pour la petite bourgade de Panajachel, située au pied du lac.  Les paysages sont magnifiques sur la route!  nous passons des couleurs montagneuses de la région du chiapas à des paysages plus désertiques.

route chiapas, départ de San Cristobal

route chiapas, départ de San Cristobal

on passe de nombreux petits villages colorés

on passe de nombreux petits villages colorés

... en approchant du Guatemala

... en approchant du Guatemala

La route est belle même si légèrement tortueuse au départ de San Cristobal, et nous arrivons 3h plus tard à la frontière guatémaltèque, dans un bled appelé « La Mesilla ».

Nous nous acquittons de notre droit de passage de 40 Qtz (quétzals), soit 80 MXN et de 28 Qtz de désinfection de voiture (!!).  La frontière guatémaltèque est un sacré bordel (passez moi l’expression!).  Nous qui, français, avions l’impression que le Mexique était parfois un peu « olé olé », figurez-vous que ce n’est rien comparé au Guatemala!  😀

désinfection de la voiture!

désinfection de la voiture!

La Mesilla, frontière Mexique - Guatemala

La Mesilla, frontière Mexique - Guatemala

la captiva à la frontière

la captiva à la frontière

En raison du marché (événement de la plus haute importance sur une zone frontalière donc!) les policiers nous font contourner la route principale et passer dans un mouchoir de poche que je ne pensais même pas être une route pour être tout à fait honnête!  bref nous passons (miraculeusement!) et nous revoila parti sur les route du Guatemala, en direction de Panajachel.  La route est sinueuse et on y trouve pas mal de ces fameux bus colorés qui font la réputation du Guatemala qui roulent comme des chauffards avec ce qui semble être leur bijou (un peu comme « dédé » et son camion tunné si vous voyez c’que j’veux dire…)  😀

un des fameux bus... (dédé lache le volan!) LOL

un des fameux bus... (dédé lache le volan!) LOL

le pays où les transports en commun sont rois!

le pays où les transports en commun sont rois!

Les paysages sont très verts, et pour cause, même si nous sommes au mois de mai et que ce n’est pas encore l’été, la saison des pluies approche.  D’ailleurs nous nous en rendons vite compte et il se met à pleuvoir des trombes d’eau.  La route est très mal drainée et nous nous retrouvons sur les routes de montagne du Guatemala sous une pluis torrentielle, sans signalisation au sol, avec une visibilité d’environ 5,60m car nous sommes en montagne et dans les nuages.  Evidemment, des rochers sont un peu partout disséminés sur la route, signe de précédents éboulements sans doute dus à de telles pluies.  Nous roulons a 40km/h et Bruno commence sérieusement à penser que mon « caprice » d’aller jusqu’au Guatemala voir le Lac Atitlan est une plaisanterie qui va nous amuser 5 minutes, d’autant que la voiture n’est pas assurée au Guatemala! (hum!)

juste avant le 2eme round de pluie... admirez le goudron drainé...!

juste avant le 2eme round de pluie... admirez le goudron drainé...!

En sortant des nuages dans la descente vers la vallée, nous arrivons finalement à Panajachel dans la soirée après seulement 400 km qui nous ont paru être une éternité!  Ma seule crainte était d’arriver au Lac sans même pouvoir voir les volcans à cause de la grisaille, mais en descendant nous apercevons depuis Panajachel la pointe des volcans… un paysage sublime

le Lac Atitla, le volan Atitlan au fond : bienvenue à Panajachel

le Lac Atitla, le volan Atitlan au fond : bienvenue à Panajachel

Fatigués nous décidons de nous payer le luxe d’aller dans un hotel où nous pourrons profiter du spectacle dès l’aube et cherchons donc un hotel au pied du lac.  Nous irons à La Posada de Don Rodrigo, un hotel charmant, très bien situé et au service impeccable, où nous bénéficions là aussi d’une offre « spéciale grippe porcine ».  Nous paierons donc 119 USD pour la nuit avec les 2 petits dej dans la chambre au lieu de 130 USD habituellement.  Le personnel est impeccablement professionnel et charmant, les chambres, top et nous avons une vue imprenable sur le coucher de soleil au pied du lac.

Coucher de soleil sur le Lac Atitla

Coucher de soleil sur le Lac Atitla

Après un petit tour au sauna de l’hotel pour  nous détendre, nous allons nous coucher, avec un réveil prévu à 6h00 pour voir le lever du jour sur le volcan….

Read Full Post »