Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘guatemala’

Important de préciser (mais de mémoire je l’ai déjà mentionné dans un post précédent) que nous avons finalement décidé de rentrer au Mexique en faisant finalement une boucle par le Guatemala et le Belize et non en rebroussant chemin comme initialement prévu par le Mexique.  Convaincus par les chauffeurs de bus qui font les excursions depuis Antigüa jusqu’aux fameuses ruines de Tikal, nous expliquant que la route était bonne jusque là bas.  Il faut bien reconnaitre aussi que nous avions soupé de ces topes de M%*$# qui sont tout le long de la route du Chiapas…!

Nous revoyons donc notre itinéraire (héhé 😉 ) et repartons depuis Antigüa en direction du Honduras pour s’arrêter à Quirigua, une zone archéologique connue essentiellement pour ses stèles et ses zoomorphes, de fait, d’une grande beauté.  L’entrée est cependant très chère et le site très petit (en 40 min le tour est fait).

une des stèles de Quirigua

une des stèles de Quirigua

Sculptures Quirigua

Sculptures Quirigua

Le reste des édifices est assez abîmé et il est difficile de reconnaître le jeu de pelote et autres bâtiments.  En bref, nous repartons donc 1h plus tard pour repartir vers le nord en direction de Flores et Tikal.

La route est globalement bonne et belle jusqu’au nord du Guatemala même si étroite et avec quelques trous mais décidemment, ne pas avoir de topes est maintenant un vrai luxe pour nous! Nous ne sommes pas non plus mécontents d’avoir une bonne voiture pour la route parce qu’en Atos ça n’aurait pas été la même histoire…!!

...sur la route Quirigua - Tikal

...sur la route Quirigua - Tikal

Malgré tout le temps passe, nous traversons un terrible orage agrémenté de grêlons qui nous oblige à nous arrêter un moment et nous passons d’une chaleur extrême de 39°C à 20°C en l’espace de 15 minutes!!

Lac, vue sur Flores

Lac, vue sur Flores

Quand nous approchons Flores, nous décidons finalement de partir directement en direction de Tikal et de dormir sur place plutot que d’aller jusqu’à Flores, ce qui nous ferait refaire le chemin plus long le lendemain matin. Nous arrivons à Tikal, au milieu de la jungle, peu de temps avant la tombée de la nuit.

entrée du parc de Tikal... le royaume des animaux...

entrée du parc de Tikal... le royaume des animaux...

Après un diner frugal et assez cher au bouiboui du coin à Tikal, nous décidons finalement de dormir dans la voiture car le « camping » constitué d’un hamac sous une palapa pour la modique somme de 65 Qtz, soit 130 Pesos par personne nous semblait un tantinet démesuré ! On reste donc à dormir dans la voiture sur place où la chaleur étouffante ne nous laissera pas vraiment dormir… nous avons donc fini par ouvrir les fenêtres, mais plus facile à dire qu’à faire! – pour moi évidemment, mais même pour Bruno! Et oui, à Tikal, la jungle règne en maître et la jungle vit la nuit! les animaux sont bruyants : singes hurleurs, insectes, éventuels jaguars… même s’ils s’éloignent des zones « habitées », car ils sont plutot craintifs.  Malheureusement, mes « amis » les moustiques, cafards et autres types de bestioles à pattes et antennes en nombre supérieur à 4, eux, ne sont pas craintifs du tout! ils sont même très affectueux avec moi! 😦  snif!  bref, la nuit à Tikal dans la voiture n’était pas une idée de génie, mais je ne pense pas que la nuit dans un pauvre hamac sous une palapa aurait beaucoup arrangé ce problème…! LOL

D’autre part, cela nous a permis de nous imprégner de cette ambiance incroyable au coeur de la nature pour nous lever le lendemain à 5h pour la visite des célèbres ruines, pourtant bien cachées au milieu de nulle part…

Publicités

Read Full Post »

Oui ca va, je sais que je ne suis pas très rapide et que j’ai du retard sur les billets mais bon, on fait ce qu’on peut hein? 😛

Donc, jour 8 (nous sommes le 25 mai 2009).  Nous nous levons pas trop tard (8h), histoire de profiter d’Antigua à la lumière du jour cette fois (ben oui ça peut aussi être intéressant ! lol).  Biensur, pas d’action sans un bon petit déjeuner  😛  miam miam… que nous prenons donc au restaurant de la Posada avec une vue imprenable sur ses magnifiques jardins.

le patio de la Posada Don Rodrigo, Antigua, Guatemala

le patio de la Posada Don Rodrigo, Antigua, Guatemala

Bruno miaming à la Posada  :-)

Bruno miam-miaming à la Posada 🙂

Nous prenons ensuite notre courage à deux mains, ou plutot à deux pieds, et nous voila partis, « crapahuter » dans les rues d’Antigua dont le charme est décidemment indéniable, aussi bien de jour, que de nuit! 😀  Nous découvrons non sans un certain émerveillement et nostalgie, les bâtiments à moitié détruits, les rues pavées et l’ambiance finalement assez indescriptible qui y règne.

rue principale Antigua, Guatemala

rue principale Antigua, Guatemala

La vue depuis la rue principale sur le volcan est absolument sublime!

Antigua, au pied des volcans... trop beau!!

Antigua, au pied des volcans... trop beau!!

…un groupe de motard était même à la Posada ce jour là… grrrr!!

Nous partons donc en direction du marché, en passant pas la place centrale, et devant une série de bâtiments magnifiques malheureusement abîmés mais qui participent à cette atmosphère si étrange…

des écoliers sur la place principale

des écoliers sur la place principale

Antigua, Guatemala

Antigua, Guatemala

marché, Antigua, Guatemala

marché, Antigua, Guatemala

Marché touristique, Antigua

Marché artisanal, Antigua

Nous revenons un peu fatigués, c’est vrai de ce crapahutage intensif, et repassons donc pas l’hotel pour y déposer notre butin (et quel butin!) : quelques petits souvenirs de Guatemala, mais bon rien d’extraordinaire, un chemin de lit brodé main, un « dessus de lit » en coton pour mettre sur le canapé et quelques sets de table et autres serviettes assorties (des folies hein? lol).

Toujours est-il que forcément, monsieur Bruno Blot était crès crès fatigué et donc s’est mis à faire une petite sieste! (et après il parait que c’est moi qui me « tropicalise » mdr!! 😀 ) .  Me voilà donc repartie, armée de mon Canon 400 D, avec mes petits pieds (toujours les mêmes lol) histoire d’aller voir l’autre côté de la ville, avec en tête de visiter au moins un des nombreux couvents de la ville.  Je jette donc mon dévolu sur le couvent des Capucines, une petite visite d’une heure que je regrette pas!   Le couvent est assez bien restauré à l’intérieur, et surtout la partie où on y voit les cellules des nonnes reste impressionnant.  Ca me rappelle ma jeunesse à l’Union Chrétienne de St Chaumont (AH AH AH!) même si j’avoue ne jamais avoir visité les cellules des bonnes soeurs de ce collège qui décidemment ne me manque pas du tout mais qui, il faut bien le reconnaitre, a forcément un peu forgé ma jeunesse…!

couvent des capucines, Antigua

couvent des capucines, Antigua

Retour à l’hotel pour réveiller mon mec qui dort encore (no comment!) et aller manger un petit panini à coté de l’hotel dans un joli bouiboui même si décidemment, les prix sont exorbitants au Guatemala en comparaison du Mexique – puisque nous avons un pickup en début d’après midi pour aller faire l’ascension du volcan Pacaya….!

Après environ 1 heure de camionette (le gars roule comme un dératé!), nous arrivons donc au pied du volcan où, il faut bien le reconnaitre au début, on ne voit rien du tout car on est… trop près!  La montée est sacrément raide, et le temps d’ascension annoncé est de 1h30 pour 5 km de montée.  Nous avançons à un bon rythme car les nuages arrivent et le guide a peur qu’il pleuve une fois en haut ce qui gacherait un peu le paysage! alors on grimpe! on grimpe! vache! nos mollets vont s’en souvenir c’est sur!! mais bon, ça ne peut pas faire de mal à mes fesses de se faire l’équivalent d’une bonne séance de stepper en pleine nature! 😉
On se retrouve en haut au « milieu des nuages » et le sol devient noir.  Le paysage est assez étonnant!  On ne voit plus qu’à 2m à peine…

ascension dans les nuages...

ascension dans les nuages...

… mais on tape un super chrono et en 1h à peine, nous y sommes….d’un coup, une chaleur inteeeeennnnse!!!! et LA….

Pacaya en activité...!!! splendide

Pacaya en activité...à couper le souffle

elle apparait!! la coulé de lave, splendide… difficile de ne pas avoir le souffle coupé devant une telle démonstration de la force de la nature.  La chaleur qui se dégage est suffocante alors qu’il faisait à peine 15°C pendant l’ascension, l’odeur du souffre, les nuages qui rendent le ciel blanc, les sensations sont indescriptibles!  Le grand jeu est d’aller tenter de faire griller des chamalows dans la lave (déjà que sur un feu de camp je n’ai jamais compris l’intérêt mais alors dans la lave d’un volcan, faut vraiment être con! 😛 ) Bref, sauf que s’approcher à moins d’1 m de la lave relève de l’exploit tellement la chaleur dégagée est intense!  Elle brule les yeux, la peau, le souffle…

le sang de Pacaya coule

le sang de Pacaya coule

Anne et Bruno sur Pacaya

Anne et Bruno sur Pacaya

Alors sur la photo on fait un peu les malins, alors qu’on se brûlait un peu tout! : les pieds, les yeux, les cheveux, les mains … LOL mais bon avouez, elle est plutôt cool cette photo non?  😉

Bref, nous redescendons après environ 1h au sommet, à la vitesse de la lumière! en 30 minutes à peine, nous sommes en bas!  (merci mon genou neuf sans quoi je n’aurai jamais pu descendre tellement c’était raide, j’en ai bien peur!!)

Il faut reconnaitre que nous n’avons pas bien bien vu la route au retour car nous étions un petit peu fatigués… mais le chauffeur a encore tapé un chrono encore une fois! lol

De retour à Antigua j’ai encore du arpenter la ville en long en large et en travers pour tenter de trouver un cybercafé ou n’importe quoi où graver mes photos sur un support externe mais pas moyen!! grrrr! je devrai donc faire une sélection afin de faire de la place sur ma carte!!  😦  snif

Retour donc à la Posada ou on se fait monter un repas dans la chambre tellement on est morts et pouf! DODO.  ZZZ..Z..zzz…z…Zzzz….

Read Full Post »

Comme prévu nous nous levons tôt (6h30) pour voir le lever de soleil au pied du volcan Atitlan.  Le ciel est dégagé, le petit déjeuner commandé la veille arrive pile à l’heure et nous est servi sur la terrasse de la chambre avec vue sur le volcan. Incroyable, on ne regrette pas le choix de l’hotel! Service impeccable, bon petit dej et vue imprenable ! 🙂

Petit dej à la Posada Don Rodrigo

Petit dej à la Posada Don Rodrigo

La vue depuis l’hotel en général est magnifique.  Le soleil est levé, une splendide journée nous attend! chic chic chic! (des romains! heu… non, des volcans!)

vue sur le volcan depuis la Posada Don Rodrigo

vue sur le volcan depuis la Posada Don Rodrigo

Nous avons ensuite rdv avec un pêcheur pour une balade en bateau sur le lac à la rencontre des habitants.  Nous sommes seuls sur le bateau toujours à cause de cette fameuse grippe… Les paysages sont à couper le souffle.  Jugez plutot…

départ en bateau sur le lac

départ en bateau sur le lac

Bruno sur le Lac Atitlan :-)

Bruno sur le Lac Atitlan 🙂

Nous faisons un 1er stop à Santiago Atitlan, le village le plus éloigné de Panajachel.  La bas nous visitons le village en « pukpuk » (ou pucpuc?) ces petits triporteurs qui courent les rues au Guatemala et passent partout!  Le tour du village en pukpuk nous coutera quand meme la bagatelle de 20 USD ce qui, pour l’endroit, la durée et le contexte nous parait tout de même beaucoup après coup… mais bon!  Le gars nous explique l’histoire du village, nous arrête au cimetière où les habitants changent les couleurs des tombes tous les ans,

Santiago Atitlan en pukpuk

Santiago Atitlan en pukpuk

le cimetière: 2009, tendance vert!

le cimetière: 2009, tendance vert!

nous raconte l’histoire des gens qui auraient du évacuer le village lors d’un ouragan qui a fait déborder le volcan Toliman et causé d’importantes coulées de boue, condamnant ainsi les habitants qui n’avaient pas écouté les alertes et laissant à l’abandon un village entier.  On remarque encore les marques de la montée de la boue sur les bâtiments abandonnés.  Les populations ayant survécues restent là, les rites étranges continuent et les femmes continuent de faire leur lessive dans le Lac Atitlan.  C’est assez émouvant. Finalement, le temps ici c’est un peu arrêté car tout y est encore très reculé.

la marque de boue sur l'ancien hopital...

la marque de boue sur l'ancien hopital...

les enfants squattent le pukpuk! :-)

les enfants squattent le pukpuk! 🙂

le "colectivo" guatémaltèque... serrés?!

le "colectivo" guatémaltèque... serrés?!

un rescapé de la coulée des volcans

un rescapé de la coulée des volcans

enfants, Santiago Atitlan

enfants, Santiago Atitlan

lessive des femmes dans le Lac Atitlan

lessive des femmes dans le Lac Atitlan

Nous allons même voir à quoi ressemble les rites d’offrandes aux icônes orchestré par le shaman qui doit faire fumer l’icone en permanence, récuperer la cendre et les mégots et récolter l’argent apporté par les fidèles… tout un programme (accessoirement, nous payons pour voir!)

le shaman supervise les dons au Dieu

le shaman supervise les dons au Dieu

Nous reprenons ensuite notre bateau et partons en direction de San Antonio Palopo, légèrement en hauteur où nous admirons l’incroyable terrain de foot aménagé par les habitants! de quoi faire palir certains fana de foot que je connais! AH AH comme quoi, on peut toujours, quand on veut! (il faut imaginer que le terrain est en pente et va directement dans le Lac Atitlan! lol 😀  le goal n’a pas interêt à se rater, ce qui arrive pourtant donc des volontaires vont se jeter à l’eau récupérer le précieux balon!  plutot rigolo…  Nous apprécions en même temps la vue sur le Lac et les costumes traditionnels des femmes.

... sur le Lac Atitlan.. (depuis le temps que j'attends ce moment!)

... sur le Lac Atitlan.. (depuis le temps que j'attends ce moment!)

arrivée à San Antonio Palopo

arrivée à San Antonio Palopo

terrain de foot guatémaltèque

terrain de foot guatémaltèque (heu.. c'est la rue aussi hein) 😉

Vieil homme surplombant son village

Vieil homme surplombant son village

Femmes en tenue typique de San Antonio Palopo

Femmes en tenue typique de San Antonio Palopo

La vue sur le Lac Atitlan depuis l'eglise de San Antonio Palopo

La vue sur le Lac Atitlan depuis l'eglise de San Antonio Palopo

Nous repartons ensuite en direction du dernier village : Santa Catarina Palopo.

Arrivée à Santa Catarina Palopo

Arrivée à Santa Catarina Palopo

Nous sommes dimanche et a lieu une célébration avec concert autour de l’église centrale.  Le village est vide et tous les gens y sont rassemblés.  Une occasion de voir une quantité de femme en costume traditionnel, les couleurs sont incroyables, malheureusement, je n’ai pas de vidéo pour vous faire partager tout ça en sons et lumières ! vous devrez vous contenter des photos…! 😉

la cérémonie

la cérémonie

costume traditionnel Santa Catarina, Guatemala

costume traditionnel Santa Catarina, Guatemala

enfants, Guatemala

enfants, Guatemala

Nous repartons ensuite pour rentrer à Panajachel.  L’eau du Lac est splendide, c’est de l’huile.  On y voit des scènes de la vie quotidienne des habitants du village, les images, les couleurs… ces quelques heures resteront inoubliables, comme de nombreuses autres au Guatemala.

la vie quotidienne, sur le Lac Atitlan

la vie quotidienne, sur le Lac Atitlan

De retour à Panajachel, nous ne trainons pas et reprenons la voiture à 13h45 en direction d’Antigua.  Antigua est l’ancienne capitale du Guatemala, finalement délaissée en 1973 suite à de trop nombreux tremblements de terre, au profit de « Ciudad de Guatemala », la nouvelle capitale, construite de toutes pièces pour servir de capitale économique au pays.  Après une pause pour manger et quelques détours dans Ciudad de Guatemala ou nous perdons notre chemin, nous arrivons finalement à Antigua à 17h.  Nous sommes toujours dimanche et de nombreuses rues sont fermés à la circulation, sans compter que la ville elle-même reste préservée de trop de trafic car l’entrée de l’enceinte est payante (20 QTZ) mais surtout à cause de ses très anciens pavés qui sont au moins aussi radicaux que les topes pour les voitures! 😀

Ici, le temps s’est arrêté.  Les pavés, les bâtiments à moitié détruits, le style de l’ensemble de l’architecture avec des batisses carrées donnant sur des patios pavés couverts d’azulejos, et les poutres apparentes dans les galeries ou les maisons, tout y est magnifique.  Une ambiance très particulière y règne, le tout au coeur des volcans…  Bruno et moi tombons sous le charme d’Antigua…

le fameux arc de Santa Catalina

le fameux arc de Santa Catalina

Sur les recommandations du personnel de la Posada Don Rodrigo et évidemment suite à notre enthousiasme sur la Posada de Panajachel, nous passons voir la Posada de Don Rodrigo située à Antigua.  Nous ne le regrettons pas!  L’endroit est magnifique est tout à fait dans le ton de la ville, colonial et est extrêmement bien situé, en plein centre (avec parking fermé!).  On se croirait dans la maison de Don Diego de la Vega! (attention, Zorro va débarquer).  Le prix reste par ailleurs abordable, ils font également une offre pour remplir un peu les chambres.  Chambres, que nous avons du mal à choisir! toutes sont différentes avec un charme particulier et nous semblent plus belles les unes que les autres!  Bref la 3ème chambre visitée sera la bonne! 🙂  (les relous ont débarqué)

Vue depuis notre chambre de la Posada Don Rodrigo.. pas mal? ;-)

Vue depuis notre chambre de la Posada Don Rodrigo.. pas mal? 😉

l'heureuse élue! la 3eme visitée!

l'heureuse élue! la 3eme visitée!

musiciens traditionnel Guatemala dans la Posada

musiciens traditionnel Guatemala dans la Posada

la rue principale, Antigua

la rue principale, Antigua

petite balade dans les boutiques... incroyable architecture omniprésente

petite balade dans les boutiques... incroyable architecture omniprésente

Nous nous baladons donc pendant quelques heures en admirant les monuments hélas si abimés, mais qui leur confère un charme certain, jusqu’au marché puis nous rentrons à l’hotel.  Nous nous renseignons un peu sur les intérêts culturels de la ville et sa région…Un petit tour au KFC guatémaltèque, el « Pollo Campesino » (par ailleurs pas mauvais) et hop! au dodo

l'entrée de la Posada, at night :-)

l'entrée de la Posada, at night 🙂

…des images et des idées plein la tête…! 😉   zzzZZZzzzz…zz..z…..Zzzzz…..!

Read Full Post »

8h49.  Nous partons de l’hotel Ciudad del Valle (très très bien!) après un excellent petit déjeuner à l’hotel, en direction du Guatemala et du Lac Atitlan, pour la petite bourgade de Panajachel, située au pied du lac.  Les paysages sont magnifiques sur la route!  nous passons des couleurs montagneuses de la région du chiapas à des paysages plus désertiques.

route chiapas, départ de San Cristobal

route chiapas, départ de San Cristobal

on passe de nombreux petits villages colorés

on passe de nombreux petits villages colorés

... en approchant du Guatemala

... en approchant du Guatemala

La route est belle même si légèrement tortueuse au départ de San Cristobal, et nous arrivons 3h plus tard à la frontière guatémaltèque, dans un bled appelé « La Mesilla ».

Nous nous acquittons de notre droit de passage de 40 Qtz (quétzals), soit 80 MXN et de 28 Qtz de désinfection de voiture (!!).  La frontière guatémaltèque est un sacré bordel (passez moi l’expression!).  Nous qui, français, avions l’impression que le Mexique était parfois un peu « olé olé », figurez-vous que ce n’est rien comparé au Guatemala!  😀

désinfection de la voiture!

désinfection de la voiture!

La Mesilla, frontière Mexique - Guatemala

La Mesilla, frontière Mexique - Guatemala

la captiva à la frontière

la captiva à la frontière

En raison du marché (événement de la plus haute importance sur une zone frontalière donc!) les policiers nous font contourner la route principale et passer dans un mouchoir de poche que je ne pensais même pas être une route pour être tout à fait honnête!  bref nous passons (miraculeusement!) et nous revoila parti sur les route du Guatemala, en direction de Panajachel.  La route est sinueuse et on y trouve pas mal de ces fameux bus colorés qui font la réputation du Guatemala qui roulent comme des chauffards avec ce qui semble être leur bijou (un peu comme « dédé » et son camion tunné si vous voyez c’que j’veux dire…)  😀

un des fameux bus... (dédé lache le volan!) LOL

un des fameux bus... (dédé lache le volan!) LOL

le pays où les transports en commun sont rois!

le pays où les transports en commun sont rois!

Les paysages sont très verts, et pour cause, même si nous sommes au mois de mai et que ce n’est pas encore l’été, la saison des pluies approche.  D’ailleurs nous nous en rendons vite compte et il se met à pleuvoir des trombes d’eau.  La route est très mal drainée et nous nous retrouvons sur les routes de montagne du Guatemala sous une pluis torrentielle, sans signalisation au sol, avec une visibilité d’environ 5,60m car nous sommes en montagne et dans les nuages.  Evidemment, des rochers sont un peu partout disséminés sur la route, signe de précédents éboulements sans doute dus à de telles pluies.  Nous roulons a 40km/h et Bruno commence sérieusement à penser que mon « caprice » d’aller jusqu’au Guatemala voir le Lac Atitlan est une plaisanterie qui va nous amuser 5 minutes, d’autant que la voiture n’est pas assurée au Guatemala! (hum!)

juste avant le 2eme round de pluie... admirez le goudron drainé...!

juste avant le 2eme round de pluie... admirez le goudron drainé...!

En sortant des nuages dans la descente vers la vallée, nous arrivons finalement à Panajachel dans la soirée après seulement 400 km qui nous ont paru être une éternité!  Ma seule crainte était d’arriver au Lac sans même pouvoir voir les volcans à cause de la grisaille, mais en descendant nous apercevons depuis Panajachel la pointe des volcans… un paysage sublime

le Lac Atitla, le volan Atitlan au fond : bienvenue à Panajachel

le Lac Atitla, le volan Atitlan au fond : bienvenue à Panajachel

Fatigués nous décidons de nous payer le luxe d’aller dans un hotel où nous pourrons profiter du spectacle dès l’aube et cherchons donc un hotel au pied du lac.  Nous irons à La Posada de Don Rodrigo, un hotel charmant, très bien situé et au service impeccable, où nous bénéficions là aussi d’une offre « spéciale grippe porcine ».  Nous paierons donc 119 USD pour la nuit avec les 2 petits dej dans la chambre au lieu de 130 USD habituellement.  Le personnel est impeccablement professionnel et charmant, les chambres, top et nous avons une vue imprenable sur le coucher de soleil au pied du lac.

Coucher de soleil sur le Lac Atitla

Coucher de soleil sur le Lac Atitla

Après un petit tour au sauna de l’hotel pour  nous détendre, nous allons nous coucher, avec un réveil prévu à 6h00 pour voir le lever du jour sur le volcan….

Read Full Post »

Oyé Oyé! et bien ca y est! nous sommes revenus depuis quelques jours de notre fabuleux périples en Amérique Centrale au Chiapas et au Guatemala.  Je vais donc relater une petite synthèse de ces merveilleux 10 jours de voyage au jour le jour.  Ceux qui veulent plus de détails sur certains points pourront m’écrire directement.

Au total, ce furent :

  • 3400 km de route
  • environ 600 « topes » – ou « tumulos » – ou « bumps » (mais j’avoue que je n’ai pas compté! 😛 )
  • 50 h passées dans la voiture (!!)
  • 2 frontières traversées
  • 6 contrôles militaires subits
  • 1900 photos à trier

… et des km à pieds parcourus!!!

Read Full Post »

Ah oui, pas trop de noticias, forcement, nous sommes en vadrouille… et QUELLE VADROUILLE!!!

Je vous ecris presentement depuis le Guatemala ou nous sommes a l hotel au pied du Lac Atitlan, une beaute a couper le souffle…. sans rentrer dans plus de detail, je ferai a posteriori notre guide du routard « version Blot! » a notre retour cette fin de semaine.  Voici un apercu du parcours qui ne sera definitif qu a notre arrivee a Playa evidemment! hihi Palenque, San Cristobal, San Juan Chamula, Panajachel ….

Avec environ 4 Go de photos de prises et 5 jours restants, je ferai egalement un lien vers un album Picasa pour les amateurs ou routards en quete d information…

On pense bien a vous!

P.S. Christophe t avais raison c est vraiment le pays des topes > en Captiva c est mieux qu en Atos!! LOL

Read Full Post »